Home / Entre Amis / Une visite à Sapa – Partage de Maxime Desclerc

Une visite à Sapa – Partage de Maxime Desclerc

Aujourd’hui, je pars pour deux nuits et trois jours à Sapa. J’ai la chance de pouvoir faire le voyage chez des amies vietnamiennes, l’assurance d’un séjour atypique! Néanmoins, une légère appréhension subsite car nous partons la semaine de vacances vietnamienne (celle des jours fériés). J’espère donc avoir un peu de place pour marcher une fois arrivé !

Le départ
Réveil à 4 heures, c’est dur, très dur. Le rendez-vous est donné à une sorte de gare routière dans Hanoï, où un bus est prévu pour 5h30.
Visite Sapa
En montant dedans, j’ai été assez surpris par sa modernité ! Je m’attendais à un bus un peu moyen, et finalement pas du tout! Il y avait des couchettes en cuir plutôt confortables, avec couvertures propres et bouteille d’eau offerte ! En entrant on enlève ses chaussures, comme pour un appartement en somme. Vous aurez aussi droit au wifi. Sur ce point ils sont très loin d’être en retard! Néanmoins gros bémol, ils diffusent de la musique vietnamienne assez forte pendant tout le trajet, tout comme pour mon trajet à Tam Coc. Mauvaise manie!! 🙁
Le trajet dure environ 6 heures, avec un changement de car après 4h30 pour un plus petit afin d’entamer la montée tranquillement.

Jour 1 : L’arrivée chez les hôtes et découverte de Sapa
Une fois à Sapa et après un bon repas, nous rejoignons la maison de nos hôtes. Déjà, la vue est à couper le souffle..
Visite Sapa
Elle me rappelle beaucoup les Alpes en Eté! Apparemment, je ne suis pas le seul à apprécier la vue…
Visite Sapa
La maison des hôtes est très… rustique. Pour nous occidentaux il nous faudra donc un petit temps d’adaptation. Elle est composée de deux étages très basiques, faisant offices de pièces à vivres. On distingue une petite kitchenette en bas et une salle de bain.
L’accueil de la famille est très drôle, ils sont très chaleureux et nous convient à leur repas. Bien entendu je ne comprends pas un mot de ce qu’ils me racontent, mais dans ces moments-là on arrive toujours à communiquer d’une façon ou d’une autre. Là, aussi étonnant que cela puisse paraître, un enfant de 7 ans est venu m’aider à traduire certains mots!!
Visite Sapa
Etant arrivé après le début de leur repas, je dois boire trois verres d’alcool de banane à 40%. Le tout continu à un rythme effréné : ils ont une bonne descente les bougres !
Le repas terminé, je décide d’aller faire un tour dans le centre-ville. C’est assez grand et il y a un joli lac au centre.
Visite Sapa

Par ailleurs, Sapa profite du commerce juteux lié aux « Ethnies Minoritaires ». Un terme un peu marketing pour désigner les locaux qui, vêtues de leurs habits traditionnels, tenteront de vous vendre des sacs et des bracelets. Elles vendent toutes la même chose, prennent très souvent une mine toute triste (surtout les enfants) et parlent deux ou trois mots de français. Pour le petit jeu, dès que je vois des enfants avec une toute petite mine je m’amuse à les faire sourire et tout de suite ils se retournent pour ne pas dévoiler leur échec! De bons moments en sommes…
Visite Sapa
A part ça, la ville ne propose pas grand-chose! En revanche, il y a un promontoire très intéressant qui offrira une vue qui surplombe toute la ville et la vallée environnante.
d La montée se fait peu à peu. Vous trouverez régulièrement toutes sortes de vendeurs de souvenirs et de nourriture.
Je distingue quelques poteries accrochées aux arbres me qui me font penser au Japon…
Visite Sapa
La vue tout en haut est très chouette. Je décide donc d’attendre le coucher de soleil pour en profiter d’autant plus !
Visite Sapa
La journée se termine, nous allons manger une fondue locale dans un restaurant et j’essaye le karaoké ! L’organisation est quant à elle un peu douteuse, on nous promet des musiques en anglais mais que nenni ! Nous rentrons, une bonne nuit de sommeil m’attends.

Visite Sapa
Jour 2 : Ballade en scooter au milieu des rizières
Le lendemain, nous allons louer des scooters pour faire le tour des petits villages alentours. C’est sublime, vraiment. Le trajet en moto est très sympa avec le vent qui souffle et les paysages incroyables. Nous prenons une pause déjeuner sur un rocher au milieu d’un torrent, et j’en profite pour tester des tubes de bambou dans lesquels est cuit du riz! C’est original, on casse le bambou et le riz est tout compact. Ensuite on le mélange ça un peu de cacahuètes salées et on mange ça. Pour le goût c’était un peu fade mais c’était une bonne expérience !
Vous croiserez sur le chemin de nombreuses personnes travaillant dans les rizières et ça a l’air vraiment éprouvant !
L’après-midi, direction la cascade de l’amour ! Mais ça, c’est pour un autre article! 😀

Maxime Desclerc 🙂

Check Also

Sur la carte de la bande de terre du Vietnam, on voit facilement quatres points extrêmes : le point le plus au nord, le plus au sud, le plus à l’ouest et le plus à l’est ; dont le pôle Nord se trouvant dans la commune de Lung Cu, district de Dong Van, province d’Ha Giang. En venant à Ha Giang, les touristes souhaitent toujours se rendre au site de la tour drapeau de Lung Cu, point le plus septentrional du pays, qui a longtemps été considéré comme le symbole sacré de tous les Vietnamiens. Le drapeau national situé au sommet de la montagne Lung Cu (également connu sous le nom de mont Rong), dont les coordonnées géographiques sont 23°21'49'' de latitude Nord et 105°18'58'' de longitude Est (d'après les données géographiques mesurées, le point le plus du Nord est à environ de 2 km de Lung Cu, mais le drapeau existait toujours dans l’esprit du peuple vietnamien en tant qu’une dimension symbolique de l’affirmation de la souveraineté situé à la position stratégique. Depuis le parking, les visiteurs doivent. Le grand drapeau national avec une superficie de 54m2 rend tous les Vietnamiens fiers. En langue de l’ethnie Hmong, "Lung" signifie le maïs et "Lung Cu", c'est-à-dire "le champ de maïs". La raison de ce nom est tout simplement car de grands champs sont cultivés en maïs et aujourd’hui, de belles fleurs de sarrasin plantées également attirent beaucoup de touristes y venant chaque année. Il y a plusieurs versions concernant à cette montagne légendaire. La montagne Lung Cu est aussi connu sous le nom de Rong montrant le lieu où réside le Dragon - un des quatres animaux légendaires dans la culture vietnamienne. En outre, certains disent que ce lieu fût appellé "Long Co", c’est-à-dire "le tambour du Roi". L’histoire raconte que, après la victoire sur l’envahisseur Qing (Chine), l’empereur Le Loi a installé sur le mont Lung Cu un grand tambour afin d’affimer de la souveraineté nationale. Une fois la menace pour la souveraineté territoriale est indentifiée, ce tambour est frappé pour réveiller le sentiment le sentiment de fierté nationale et de protéger la souveraineté, chaque pouce de terre et de rivière. Le son du tambour ainsi que le drapeau rouge de l'étoile jaune sont aujourd’hui le symbole sacré de l’indépendance nationale. L’histoire de la tour du drapeau Lung Cu porter l'empreinte de couleurs mythiques sacrées. Selon les documents historiques, la tour a été construite par l’empereur Ly Thuong Kiet et fabriqué à pins de plus de 10 mètres de haut. Jusqu’en 1887, dans la période coloniale française, ce mât a été reconstruit et restauré beaucoup de fois à différentes hauteurs et tailleurs. En 1978, le vice-président du Comité populaire du district de Dong Van suppose que le drapeau à ce moment là ne fût pas assez large que tout le monde puisse le voir, il a donc eu une idée de construire la tour plus haut et le drapeau plus grand. Le 12 août 1978, le drapeau rouge à étoiles dorées de 54 m de large (9 m de long et 6 m de large) symbolisant 54 groupes ethniques répartis dans toutes les régions du pays, avait officiellement survolé la tour Lung Cu. La tour de drapeau d'aujourd'hui a été officiellement inaugurée avec une hauteur totale de 33,15 mètres dont le pied mesure 20,25 mètres, le mât de 12,9 mètres et le diamètre extérieur du piédestal 3,8 mètres. La tour de drapeau est un ouvrage remarquable octogonal inspiré de celui de Hanoi, chaque côté représente les motifs des tambours en bronze de la culture Dong Son ainsi que les différentes périodes historiques du pays. Les scientifiques ont découvert, en particulier au milieu de la montagne, la punaise trilobée fossilisée (Trilobita) dans les roches calcaires, datant d'environ 500 millions d'années. À la base de la tour, se trouve un poste de frontière Lung Cu possèdant une équipe spécialisée dans la protection du drapeau situé au sommet de la tour de Lung Cu (le drapeau est changé régulièrement, presque tous les 10 à 15 jours). Ces vieux drapeaux sont conservés comme cadeaux adressés aux invités venant visiter ici. C’est vraiment un cadeau significatif pouvant faire plaisir aux tous les gens qui ont gravi 286 marches. Il est difficile de décrire des des sentiments de fierté juste au moment que l’on se tient sous l’étendard national. Ce sera une expérience merveillante et inoubliable ! Venir ici pour découvrir et comprendre l’histoire héroïque du pays et la force des générations précédentes qui ont protégé et préservé chaque arbre, rivière, montagne…En outre, c’est un lieu idéal pour ceux qui veulent s’éloigner la vie occupée et trépidente des grandes villes. Au sommet de la tour, on peut profiter d’une vue panoramique sur le haut plateau karstique de Dông Van avec des villages d’ethnies minoritaires, des champs en terrasses, des grandes lacs… La tour du drapeau Lung Cu est actuellement devenue un site touristique à explorer absolument lors de la visite à la province d’Ha Giang. Il faut monter au moins de 1000 mètres pour atteindre le sommet.

La tour au drapeau de Lung Cu – symbole de la souveraineté territoiriale du Vietnam

Sur la carte de la bande de terre du Vietnam, on voit facilement quatres points …

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.