Home / Quoi visiter? / La Prison Hỏa Lò

La Prison Hỏa Lò

La prison Hỏa Lò aussi appelé Maison Centrale et par le passé, ironiquement, Hanoï Hilton en référence à la fameuse chaîne hôtelière de luxe ; est une ancienne prison utilisée de 1899 à 1997. Elle fut à l’origine une prison décidé par la colonisation française en Indochine afin d’incarcérer les patriotes vietnamiens et les combattants révolutionnaires.

Prison
vietuniquetours.com

Histoire

Le nom Hoa Lo, communément traduit par “fournaise ardente” ou encore “trou de l’enfer” signifie aussi “poêle”. Le nom provient du nom de rue « phố Hỏa Lò », en raison de la concentration de magasins vendant des poêles à bois et des poêles à charbon le long de la rue à l’époque pré-coloniale.

Elle était située près du quartier français de Hanoi. Une rénovation de 1913 a augmenté sa capacité de 460 détenus à 600. Il était cependant souvent surpeuplé, en ayant environ 730 prisonniers en 1916, un chiffre qui monterait à 895 en 1922 et 1430 en 1933. En 1954 il y a eu plus de 2000 personnes ; détenue dans des conditions inhumaines et est devenu un symbole de l’exploitation colonialiste et de l’amertume des Vietnamiens envers les Français.

L’emplacement urbain central de la prison a également fait partie de son caractère précoce. Au cours des années 1910 à 1930, les marchands ambulants ont fait passer des messages de l’extérieur par les fenêtres de la prison et ont jeté du tabac et de l’opium sur les murs. Dans la prison elle-même, la communication et les idées politiques se sont transmise. En effet, beaucoup de futurs dirigeants du Parti communiste du Vietnam ont été incarcéré à la Maison Centrale durant les années 1930 et 1940.

Après la libération de la capitale le 10 octobre 1954, la prison de Hoa Lo était contrôlée par le gouvernement révolutionnaire.

Prison Hoa lo
vietuniquetours.com

Pour la période de 1964 à 1973, l’Amérique a mené une guerre destructrice au nord du Vietnam. La prison de Hoa Lo est devenue le lieu de détention des pilotes américains. Le Hanoi Hilton était un site utilisé par l’armée nord-vietnamienne pour abriter, torturer et interroger les militaires capturés, principalement des pilotes américains. Bien que le Vietnam du Nord fût signataire de la Convention de Genève de 1949, qui exigeait « un traitement décent et humain » des prisonniers de guerre, des méthodes sévères de torture ont été employées.

Le musée

Le musée est constitué de trois bâtiments de 2 étages. Ils contiennent les cellules communes pour hommes et pour femmes, des cellules isolées pour les condamnés, les cachots et des salles d’exposition. Le site est entouré des murs de pierre originaux de 5 m de haut.

Parmi les objets exposés, on retrouve la guillotine qui servait à exécuter les condamnés, des documents et des photographies sur les prisonniers américains, dont l’uniforme de l’ancien candidat à la présidence américaine, John McCain, des témoignages de la vie en prison durant le régime français. En 1954, la prison abritait près de 2000 prisonniers retenus dans des conditions très difficiles et souvent victimes de tortures et de nourritures avariées.

Plusieurs pilotes américains ont par dérision surnommé l’endroit le Hanoi Hilton. Le film The Hanoi Hilton relate cet épisode durant lequel plusieurs prisonniers auraient subi des tortures et des sévices, ce qui a toujours été démenti par les autorités vietnamiennes.

Également exposées sont les bouches d’égout par lesquels eurent lieu des évasions, notamment en 1945 où 100 prisonniers purent ainsi s’échapper.

Description face prison
citypassguide.com

 

 

 

Check Also

Les temples incontournables du Vietnam - Bai Dinh

Les temples et pagodes les plus connues du Vietnam

Les temples font partie des attractions les plus populaires du Vietnam, où les voyageurs peuvent …

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.