Home / Quoi visiter? / Nord / Maison Centrale Hanoi – une mémoire inoubliable

Maison Centrale Hanoi – une mémoire inoubliable

La Maison Centrale, également connue sous le nom de prison de Hoa Lo et Hanoi Hilton, abritait des révolutionnaires vietnamiens et des prisonniers de guerre américains pendant la guerre du Vietnam. Elle a été construite en 1896 sur la terre du villge de Phu Khanh – un village spécialisé dans la fabrication de céramique. Donc, le village s’appelle aussi Hoa Lo signifiant le four à brûler. La prison de Hoa Lo est considérée comme “l’enfer terrestre” – une prison la plus redoutée en Asie du Sud-Est dans l’époque coloniale française et s’est inscrite dans le top 10 des prisons les plus notoires du monde.

 la prison de Hoa Lo

Couvrant une superficie de plus de 12 000 m2, la prison de Hoa Lo est un monument indochinois le plus important et son structure comprend un poste de garde, un hôpital, deux centres de détention provisoire, un atelier et cinq centres de détention des prisonniers. Cependant, seuls 2 344 m2 sont aujourd’hui disponibles pour ceux qui veulent venir et voir de leurs propres yeux une vraie prison coloniale.

La prison est entourée de murs de 4 m de haut et de 0,5 m d’épaisseur, renforcée par un système de barbelés ayant un courant de haut voltage. Quatre coins de la prison se place des tours de guet pouvant observer toutes les zones de détention.

La porte principale est reliée à un bâtiment à deux étages dans le style cintré. De centre en autre, il faut suivre un chemin comportant de nombreuses portes en fer, il est donc difficile pour les prisonniers de pouvoir s’échapper.

En traversant de la porte principale, on peut voir des couloirs sombres et étroits menant au centre de détention. La zone de détention est séparée par un grand portique solide de 4 m de haut équipé avec un système de verrouillage. C’est le lieu où ont été détenus des révolutionnaires vietnamiens.

la prison de Hoa Lo

Jusqu’à présent, la relique de Hoa Lo conserve également la guillotine utilisée par les colonialistes français : elle a été transportée à Yen Bai en janvier 1930 pour exécuter 13 soldats du Patri nationaliste vietnamien capturés lors du soulèvement de Yen Bai (dirigé par Nguyen Thai Hoc). De nombreuses générations de Vietnamiens ont été emprisonnées à la prison de Hoa Lo : des patriotes comme Phan Boi Chau, Luong Van Can…aux hauts responsables du Parti communiste du Vietnam tels que Nguyen Van Cu, Truong Chinh, Le Duan, Nguyen Van Linh et Do Muoi et aux soldats de l’Oncle Ho. Ils ont toujours maintenu leur volonté et la prison est devenue une école révolutionnaire ainsi qu’un environnement idéal pour apprendre et former le patriotisme.

La relique de Hoa Lo

Actuellement, la prison est toujours une attraction touristique populaire pour ceux qui souhaitent découvrir l’histoire de la geurre. Le nombre de détenus s’élevait probablement à 2000 dans un espace réservé seulement à 600. Après la libération de la capitale (le 10 octobre 1954), la prison de Hoa Lo était sous contrôle exclusif du gouvernement révolutionnaire. Entre 1964 et 1973, beaucoup de pilotes américains ont été emmenés à la Maison Centrale, notamment P. Peterson qui sera plus tard le premier ambassadeur des États-Unis au Vietnam, pour y être interrogés. Ces pilotes ont donné à la prison son surnom de “Hanoi Hilton”. Les prisonniers de guerre américains ont bien documenté leurs propres expériences, dont peu sont disponibles à la Maison Centrale aujourd’hui.

La Maison Centrale

La relique de Hoa Lo est encore intacte avec de nombreux documents précieux et importants, photos des héros nationaux exposés de manière scientifique. Il s’agit de l’une des destinations les plus attrayantes de Hanoi séduisant de nombreux touristes nationaux et internationaux.

Si vous souhaitez étudier de manière approfondie de l’histoire du Vietnam, il sera possible de visiter accompagnement la prison de Hoa Lo avec le Musée de la révolution vietnamienne, situé au 25 Tong Dan district Hoan Kiem et le Musée d’histoire millitaire du Vietnam au 28A Dien Bien Phu, district Ba Dinh.

Le musée de la révolution vietnamienne

Le musée de la révolution vietnamienne est un espace d’exposition des preuves historiques dans les luttes contre les Français, le Japon, les États-Unis ainsi que contre le féodalisme pour établir la République Socialiste du Vietnam. Il a bien conservé plus de 2100 artefacts, photos, documents importants dans 29 salles d’une superficie totale de 1500 m². Le contenu de l’exposition comprend trois parties: la période de lutte pour l’indépendance du peuple vietnamien de 1858 à 1945, la résistance contre les forces d’invasion pour protéger l’indépendance et l’unité nationale de 1945 à 1975 et la construction de la République socialiste du Vietnam de 1975 à nos jours. Toute l’histoire vietnamienne depuis 1858 est retracée dans ce musée.

Le musée d’histoire millitaire du Vietnam

Le musée d’histoire millitaire du Vietnam présente un grand nombre d’armes utilisées tout au long de l’histoire de la guerre du Vietnam. Il existe encore des reliques de guerre authentiques, des armes et des récits détaillés d’anciens soldats ayant combattu les forces françaises et américaines; parmi lesquels une épave d’un bombardier américain B-52, un pistolet automoteur M107 et un char militaire qui avait traversé les portes du palais présidentiel de Saigon, mettant ainsi fin à la guerre en 1975 sont les objets les plus précieux et importants.

Check Also

plateau karstique de Dông Văn

Le haut plateau karstique de Dông Văn – une beauté sauvage et majestueuse

Le plateau karstique de Dông Văn est niché à l’extrême nord du Vietnam où se …

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.