Home / Vietnam tel qu'il est / Des lieux de légende (2)

Des lieux de légende (2)

Le Vietnam est un pays regorgeant de mythes et légendes qui profondément marqué le pays et des lieux symboliques. Certains lieux du Vietnam portent avec une légende qui explique la spiritualité ou le paysage du lieu, d’autres sont les témoins d’histoires mythiques. Découvrez le Vietnam au travers de ses légendes pour une visite et un aperçu qui vous transporterons dans la féerie oriental.

La légende du Saint Gióng

Lors du règne du 6ème roi Hung, une veille femme du village de Phu Dong (banlieue de Hanoi) posa son pied par hasard sur la gigantesque empreinte d’un pied divin et donna naissance à un fils. Pendant trois ans, le petit Giong ne parla pas, il restait simplement étendu dans son lit.

A cette époque-là, les envahisseurs venus du Nord mettaient le pays à feu et à sang. Un jour, un homme vint au village pour trouver de l’aider auprès des villageois face à l’ennemi. C’est alors que l’enfant se leva et parla pour la première fois de sa vie : « Maman, fait le venir ici ! ». Sa mère surprise et encore sous le choc alla demander au messager de venir voir son enfant.

Les lieux de légende - Giong

L’enfant lui dit alors « Vous prierez le roi de me forger un cheval de fer haut de 18 mesures, une épée de sept et un casque en fer. Quand l’ennemi me verra avec cette armure et sur le dos d’un tel cheval, il se dispersera ». Le messager s’empressa de retourner à la Cour pour exposer au roi ce qu’il venait de se passer. Ce travail fut chargé aux meilleurs forgerons de ce pays.

A partir de ce jour, l’enfant se mis à consommer tellement de vivres que sa mère se retrouva vite sans plus rien à manger. Les habitants se mirent alors à l’aider et à nourrir l’enfant. Au retour du messager, l’enfant reçu une épée, un cheval et un casque. Celui-ci haussa les épaules et prit une taille de 20 mesures tout en poussant des cris il brandit son épée, « Je suis un génie céleste ».  Puis il parti avec son cheval suivit d’une armée. L’ennemi fut rattraper dans la montagne de Trau Son et le combat fut imminent. Après la victoire, le guerrier poursuivit sa route jusqu’à la montagne de Soc Son où il s’envola dans les cieux.

Le roi Hung, en reconnaissance des services rendus par l’enfant-génie, ordonna de construire un temple en son honneur dans son village natal, Phu Dong.  Ce temple accueil les fêtes de Giong sont inscrites au patrimoine mondiale immatériel de l’UNESCO.

Les lieux de légende - Fête de Giong
Fête du temple de Giong. Crédit photo : vovworld.vn

Le mythe de la Dame Céleste Thien Y A Na

C’est l’histoire d’un couple de paysan âgé sans enfants du centre qui cultivaient des pastèques. Un jour ils remarquèrent qu’on leur volait des pastèques et un soir ils se cachèrent pour tenter d’attraper le voleur. Ils se rendirent compte que c’était une petite orpheline errante, ils décidèrent alors de l’adopter tout en ignorant que c’était une fée. Un jour elle se fut grondée par ses parents et s’enfuit dans un tronc de bois qui la mena jusqu’au Nord. Attiré par le parfum, de nombreuses personnes s’approchèrent du tronc mais aucune ne put le soulever. Le prince entendit parler de cette étrange histoire et décida d’aller voir, il réussit à soulever le tronc qui sentait très bon et le ramena au palais comme décoration. Une nuit le prince vit sortir du tronc une femme magnifique du nom de Thien  Y A Na, il l’épousa et le couple eut deux enfants.

Les lieux de légende - Dame Céleste
Crédit photo : Giaohoiphatgiao

Plusieurs années après, la fée se souvenu de ses parents et de son ancien village. Elle décida d’y aller avec ses enfants, cachés dans un tronc. A son arrivée, elle apprit qu’ils étaient morts. Elle reconstruit leur tomba et appris aux villageois la culture de riz et le tissage pour qu’ils échappent à la pauvreté. Un jour, une grue récupéra Thien Y A Na et ses deux enfants pour les emmener au ciel.

Les habitent lui rendirent hommage en construisant des temples/tours et en sculptant des statues à leur effigies. Le prince appris la nouvelle et fit battre les villageois qu’il accusait de cacher sa femme. Certains prièrent la déesse et soudain un tourbillon de sable emporta tous les nordiques du prince et coula tous les bateaux. Ce mythe est gravé sur une pierre placée devant la tour Poh Nagar dans la ville de Nha Trang.

Les lieux de légende - Tour Ponagar
Crédit photo : tourdulich

Le mythe de la Vierge Noire

La montagne Ba Den (province de Tay Ninh) est la plus haute montagne dans la partie sud du Vietnam. Cette montagne est liée au mythe de Ly Thi Thien Huong, la femme qui est considérée comme la Vierge Noire.

Les lieux de légende - Mont Ba Den
Crédit photo : D Hillard

À la fin du 18ème siècle, le conflit entre les empereurs avait mis le pays dans la tourmente. Un jeune homme nommé Le Sy Triet devait quitter son amant, Ly Thi Thien Huong pour s’enrôler dans l’armée de Nguyen Hue, un général qui est devenu plus tard le roi Quang Trung. Ly Thi Thien Huong était une belle fille avec une belle peau bronzée. Même si Le Sy Triet était allé, elle est restée toujours fidèle à lui. Malheureusement, elle a été forcée d’épouser un homme puissant dans le village. Trop désespérée, la jeune fille se est suicidé en sautant d’un bord de montagne pour protéger sa virginité. Les gens ont construit un temple sur la montagne, qui a été rebaptisé montagne Ba Den, pour commémorer et adorer Ly Thi Thien Huong. Des pèlerins de partout viennent visiter le temple au printemps.

Les lieux de légende - Mont Ba Den
Crédit photo : Foody

Autrefois, la visite du mont Ba Den était vraiment dangereux et fastidieux. Cependant, il est devenu beaucoup plus facile de nos jours car les routes et un système de téléphérique ont été construits récemment.

Check Also

Le musée de la femme d’Hanoï

Le musée de la femme du Vietnam offre un hommage magnifiquement présenté aux femmes du …

Leave a Reply

Your email address will not be published.