Home / Quoi visiter? / Nord / Le haut plateau karstique de Dông Văn – une beauté sauvage et majestueuse

Le haut plateau karstique de Dông Văn – une beauté sauvage et majestueuse

Le plateau karstique de Dông Văn est niché à l’extrême nord du Vietnam où se concentrent de nombreux beaux paysages naturels, en particulier des montagnes rocheuses escarpées et majestueuses. En octobre 2010, le Conseil consultatif du Réseau mondial des parcs géologiques de l’UNESCO a reconnu que le plateau de Dông Văn est un géoparc mondial. Outre le haut plateau de Dông Văn à Ha Giang, le parc Non Nuoc à Cao Bang est aussi reconnu comme parc géologique par l’UNESCO en 2018, le Vietnam comprend donc deux géoparcs précieux.

Situé à plus de 40km de la ville Ha Giang, le géoparc de Dông Văn est à une altitude moyenne de 1000 à 1600 mètres au-dessus du niveau de la mer et s’étend sur 2356 km² dans les quatres districts : Quan Ba, Yen Minh, Meo Vac, Dong Van. Plus de 80% de la surface de Dong Van est recouverte de roches calcaires qui sont formées de conditions environementales et de développement de la croûte terrestre durant des centaines de millions d’années.

En raison du terrain accidenté, il existe donc deux saisons principales au plateau : saison des pluies et saison sèche. La température moyenne annuelle est d’environ 24-28oC et tombe parfois -5oC dans les jours hivernaux. Le plateau karstique de Dông Văn est connu comme une région isolée avec la topographie difficile à accéder, les conditions de transports aussi difficile, la grave pénurie de terres de production et d’eau domestique; tout ce qui exerce une influence négative sur les habitants des ethnies minoritaires. Ainsi, la construction du géoparc de Dông Văn combinée avec le développement de l’agriculture traditionnelle est un nouveau modèle pouvant réduire les inconvénients de la région et améliorer la vie des minorités ethniques.

Le plateau de Dông Văn occupe aussi une partie de la réserve naturelle et de la zone de conservation des espèces et de l’habitat. Par conséquence, la flore et la faune ici sont très riches : 289 espèces de plantes supérieures appartenant à 83 familles, un système faunique calcaire comprenant 171 espèces réparties dans 73 familles et 24 ordres. Il existe 27 espèces, dont 17 espèces de mammifères, 2 espèces d’oiseaux et 8 espèces de reptiles qui sont des animaux rares et précieux répertoriés dans le Livre rouge du Vietnam. Le singe Tonkin (Rhinopithecus avunculus) est l’un des cinq primates endémiques du Vietnam et l’un des 25 primates menacés de disparition.

Le géoparc de Dông Văn est un lieu privilégié pour le patrimoine géologique, le patrimoine culturel et la biodiversité. Jusqu’à présent, les scientifiques ont ont étudi, identifié et analysé 139 patrimoines géologiques spécifiques, dont 15 patrimoines au niveau international, 68 au niveau national et 56 au niveau locaux. Le plateau de Dông Văn contient aussi de nombreuses grottes et fossiles datant de 400 millions à 600 millions d’années difficilement accessibles. La découverte du système des grottes est importante pour la recherche et le développement du tourisme.

En outre, beaucoup d’outils agricoles ont été découverts. Ce sont les preuves remarquables prouvant l’apparition des hommes préhistoriques au plateau Dông Văn en particulier et au Vietnam en général. Les géologues ont trouvé des outils en pierre datant jusqu’à 30000 ans dans les districts Quan Ba et Yen Minh. Par conséquence, le plateau calcaire de Dông Văn est non seulement un paysage national merveilleux destiné aux amateurs d’aventure, mais encore un véritable témoin d’histoire offant beaucoup de preuves importants adressées aux passionnés de recherche et de préservation de la culture.

À Dông Văn, les ethnies H’mông, Tày, Hoa, Nùng, Lolo, Pu Peo…vivent ensemble depuis longtemps. Chaque ethnie possède sa propre langue et ses propres coutumes, ces groups ethniques partagent cependant la même culture. Ainsi, certaines personnes supposent que le nom ‘‘Dong Van’’ signifie le partage et l’échange de la culture.

Une des éléments les plus attrayantes du plateau Dông Văn, outre les paysages naturels, c’est la valeur culturelle traditionnelle des groupes ethniques. Les clôtures en pierre, les toits de tuiles, les maisons traditionnelles…notamment des tenues ethniques attirent tous les voyageurs, en particulier les étrangers.

La chose est la plus remarquable, sur la route traversant les districts du plateau Dông Văn, est la foire traditionnelle où échangent des biens les ethnies minoritaires et où convergent les vêtements et la culture. Il faut se lever tôt pour participer à une foire montagnarde, pour écouter le son des sabots du cheval transportant des marchandises…Pour les femmes, la foire est l’occasion d’acheter pour elles-mêmes et leurs familles tandis que les maris se discutent et boivent l’alcool de maïs aromatique sucré en faisant le Khen (une sorte d’instrument des groups ethniques). Sur le plateau karstique Dông Văn, il y a encore un marché spécial, c’est le marché de Khâu Vai organisé le 27 mars (calendrier lunaire). Ce marché est non seulement un lieu d’échange des produits mais aussi un endroit idéal pour que des ex-couples se rencontrent après plusieurs années.

Du district de Quan Ba au district de Dong Van, plus de 100 km, on traversera de nombreux sites les plus célèbres de la province d’Ha Giang tels que : la porte du ciel de Quan Ba, la montagne doublée, le palais du roi des Meos, la tour du drapeau de Lung Cu…Surtout, on aura particulièrement impressionné par la nature merveilleuse incroyablement qui se cache derrière les affleurements rocheux, les petites cascades, les champs en terrasses et les petites maisons de chaume nichées derrière des murs de pierres et des jardins de pêches…

De nombreux touristes y venant souhaitent traverser le col Ma Li Peng avec la montagne rocheuse abrupte d’un côté et la paisible rivière Nho Que de l’autre. Ma Pi Leng est un passage obligé pour les touristes du plateau kartique Dông Văn. Ce col est considéré comme l’un des 4 meilleurs cols du nord-ouest du Vietnam. Bien qu’il soit plus court que les autres, c’est le plus difficile. En langue des groups ethnies, Pi Leng signifie os du nez droit et haut. Auparavant, il était trop haut pour qu’un cheval puisse monter. Maintenant, la route vers le col a été améliorée pour devenir plus plane. Elle a été achevée grâce aux efforts considérables déployés par de nombreuses personnes. Le président Ho Chi Minh l’a baptisée Route du bonheur dans l’espoir qu’elle apportera du bonheur aux habitants.

Le plateau karstique Dông Văn, une terre pittoresque et vierge avec de nombreuses montagnes et cascades majestueuse sera une destination agréable pourtous ceux qui aiment une aventure merveilleuse, un voyage dans les contes de fées.plateau karstique de Dông Văn

Check Also

Sur la carte de la bande de terre du Vietnam, on voit facilement quatres points extrêmes : le point le plus au nord, le plus au sud, le plus à l’ouest et le plus à l’est ; dont le pôle Nord se trouvant dans la commune de Lung Cu, district de Dong Van, province d’Ha Giang. En venant à Ha Giang, les touristes souhaitent toujours se rendre au site de la tour drapeau de Lung Cu, point le plus septentrional du pays, qui a longtemps été considéré comme le symbole sacré de tous les Vietnamiens. Le drapeau national situé au sommet de la montagne Lung Cu (également connu sous le nom de mont Rong), dont les coordonnées géographiques sont 23°21'49'' de latitude Nord et 105°18'58'' de longitude Est (d'après les données géographiques mesurées, le point le plus du Nord est à environ de 2 km de Lung Cu, mais le drapeau existait toujours dans l’esprit du peuple vietnamien en tant qu’une dimension symbolique de l’affirmation de la souveraineté situé à la position stratégique. Depuis le parking, les visiteurs doivent. Le grand drapeau national avec une superficie de 54m2 rend tous les Vietnamiens fiers. En langue de l’ethnie Hmong, "Lung" signifie le maïs et "Lung Cu", c'est-à-dire "le champ de maïs". La raison de ce nom est tout simplement car de grands champs sont cultivés en maïs et aujourd’hui, de belles fleurs de sarrasin plantées également attirent beaucoup de touristes y venant chaque année. Il y a plusieurs versions concernant à cette montagne légendaire. La montagne Lung Cu est aussi connu sous le nom de Rong montrant le lieu où réside le Dragon - un des quatres animaux légendaires dans la culture vietnamienne. En outre, certains disent que ce lieu fût appellé "Long Co", c’est-à-dire "le tambour du Roi". L’histoire raconte que, après la victoire sur l’envahisseur Qing (Chine), l’empereur Le Loi a installé sur le mont Lung Cu un grand tambour afin d’affimer de la souveraineté nationale. Une fois la menace pour la souveraineté territoriale est indentifiée, ce tambour est frappé pour réveiller le sentiment le sentiment de fierté nationale et de protéger la souveraineté, chaque pouce de terre et de rivière. Le son du tambour ainsi que le drapeau rouge de l'étoile jaune sont aujourd’hui le symbole sacré de l’indépendance nationale. L’histoire de la tour du drapeau Lung Cu porter l'empreinte de couleurs mythiques sacrées. Selon les documents historiques, la tour a été construite par l’empereur Ly Thuong Kiet et fabriqué à pins de plus de 10 mètres de haut. Jusqu’en 1887, dans la période coloniale française, ce mât a été reconstruit et restauré beaucoup de fois à différentes hauteurs et tailleurs. En 1978, le vice-président du Comité populaire du district de Dong Van suppose que le drapeau à ce moment là ne fût pas assez large que tout le monde puisse le voir, il a donc eu une idée de construire la tour plus haut et le drapeau plus grand. Le 12 août 1978, le drapeau rouge à étoiles dorées de 54 m de large (9 m de long et 6 m de large) symbolisant 54 groupes ethniques répartis dans toutes les régions du pays, avait officiellement survolé la tour Lung Cu. La tour de drapeau d'aujourd'hui a été officiellement inaugurée avec une hauteur totale de 33,15 mètres dont le pied mesure 20,25 mètres, le mât de 12,9 mètres et le diamètre extérieur du piédestal 3,8 mètres. La tour de drapeau est un ouvrage remarquable octogonal inspiré de celui de Hanoi, chaque côté représente les motifs des tambours en bronze de la culture Dong Son ainsi que les différentes périodes historiques du pays. Les scientifiques ont découvert, en particulier au milieu de la montagne, la punaise trilobée fossilisée (Trilobita) dans les roches calcaires, datant d'environ 500 millions d'années. À la base de la tour, se trouve un poste de frontière Lung Cu possèdant une équipe spécialisée dans la protection du drapeau situé au sommet de la tour de Lung Cu (le drapeau est changé régulièrement, presque tous les 10 à 15 jours). Ces vieux drapeaux sont conservés comme cadeaux adressés aux invités venant visiter ici. C’est vraiment un cadeau significatif pouvant faire plaisir aux tous les gens qui ont gravi 286 marches. Il est difficile de décrire des des sentiments de fierté juste au moment que l’on se tient sous l’étendard national. Ce sera une expérience merveillante et inoubliable ! Venir ici pour découvrir et comprendre l’histoire héroïque du pays et la force des générations précédentes qui ont protégé et préservé chaque arbre, rivière, montagne…En outre, c’est un lieu idéal pour ceux qui veulent s’éloigner la vie occupée et trépidente des grandes villes. Au sommet de la tour, on peut profiter d’une vue panoramique sur le haut plateau karstique de Dông Van avec des villages d’ethnies minoritaires, des champs en terrasses, des grandes lacs… La tour du drapeau Lung Cu est actuellement devenue un site touristique à explorer absolument lors de la visite à la province d’Ha Giang. Il faut monter au moins de 1000 mètres pour atteindre le sommet.

La tour au drapeau de Lung Cu – symbole de la souveraineté territoiriale du Vietnam

Sur la carte de la bande de terre du Vietnam, on voit facilement quatres points …

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.