Home / Quoi visiter? / Nord / À la découverte du Vieux quartier de Dông Văn – une beauté architecturale et culturelle

À la découverte du Vieux quartier de Dông Văn – une beauté architecturale et culturelle

Au-delà de paysages naturels, la province d’Ha Giang attire toujours des miliers de touristes à travers des caractéristiques culturelles uniques des peuples d’ici. Surtout en face de la porte céleste se trouvent deux rangées des anciennes maisons construites depuis longtemps montrant la diversité culturelle des groupes ethniques. Êtes-vous frêt à faire les premiers pas vers le Vieux quartier de Dông Văn ?

Le vieux quartier paisible au milieu du plateau karstique de Dông Văn

plateau karstique de Dông Văn

Si vous êtes seulement passionné par la nature sauvage, vous avez vraiment oublié une expérience importante créant une unicité lors de votre voyage à Ha Giang, c’est la découverte du vieux quartier Đông Van. Par rapport à celui à Hoi An et à Hanoi, le vieux quartier Dông Văn n’est ni la plus ancienne ni la plus grande. Cependant, il présente les particularités, que vous ne retrouverez nulle part ailleurs, des résidents locaux vivant sur le plateau rocheux de Dông Văn.

Situé dans la ville de Dông Van Ha Giang, le vieux quartier est âgé plus de 100 ans. Cela fait si longtemps que les maisons sont construites, mais jusqu’à maintenant, la plupart de ces anciennes maisons conservent toujours une beauté intacte. Ce lieu est donc la fierté des habitants locaux d’ici, tous comme les Hanoiens, ils sont toujours fiers les 36 rues et corporations du centre-ville. Ici, les visiteurs pourront explorer des exprériences intéressantes et impressionnantes sur la vie quotidienne de minorités ethiques telles que Tay, Hmong, Dao, même Kinh…

La ville de Dông Văn se trouve au milieu d’une vallée entourée de montagnes et de rochers. Le matin, le vieux quatier se mélange en deux couleurs: le jaune vif du rayonnement du soleil et le gris des maisons traditionnelles. La vie simple ordinaire des locaux apparaît peu à peu derrière les montagnes et les nuages blancs. L’image est peinte en deux couleurs en mélangeant les couleurs splendides des tenues traditionnelles du peuple de Ray, Tay, Nung, Hmong, Hoa… Il y a deux options pour vous tôt le matin. Sitorez une tasse de café dans un endroit  à 1000 mètres d’altitudes par rapport au niveau de la mer ou promenez-vous dans un marché local situé juste en face de la rangée des maisons.

Le café du vieux quartier de Dông Văn

vieux quartier de Dông Văn

En parlant du café du Vieux quartier, on pense tout de suite le café aux œufs d’Hanoi ou les jolis petits café à Hoi An comme une habitude. Il est facile à comprendre, car le café de Dông Văn est plus jeune que celui d’Hanoi ou d’Hoi An. Pour certaines personnes, le café semble être un breuvage de la ville dans le delta pas dans les hautes montagnes. Pourtant, ils ont changé d’avis juste après de boire du café de Dông Văn – une boisson en fort goût attirant tous ceux qui aiment le café.

La foire traditionnelle de Dông Văn

La foire traditionnelle de Dông Văn

Quoi qu’il en soit, ne ratez pas l’occasion de participer un marché des hauts plateaux. En regardant vers le bas, vous pouvez voir le marché construit en forme de la lettre U avec des toits Yin-Yang et deux vieilles rues longeant jusqu’à la montagne. Le marché a été planifié et formé par les Français entre 1925-1928. Il ne s’ouvre qu’un jour le dimanche par semaine. Dans ce jour là, le petit vieux quartier tranquille devient un espace très animé et fréquenté comme l’atmosphère des grandes fêtes avec des tenues colorée très vives. Les habitants y apportent leurs légumes et fruits, leurs cochons, leurs poulets…pour les vendre. De nombreuses personnes doivent partir de chez eux à 3 heurs du matin et traverser beaucoup de collines et montagnes pour se rendre à l’heure à la foire.

Le vieux quartier Dông Văn fut crée au début du XXe siècle,  avec seules quelques ménages du peuple des Hmong, Tay et Hoa. Semblable à l’architecture traditionnelle, les maisons comprennent généralement 2 étages avec des toits Ying-Yang et une lanterne suspendue devant la porte.

L’architecture typique des anciennes maisons traditionnelles

Le peuple des Tay, Hmong et des dizaines de vieilles maisons sont considérées comme une grande valeur du vieux quartier de Dông Văn. Selon les documents analysés, il y a maintenant environ 40 maisons de 100 ans existant toujours, en particulier, une maison de 200 ans de M. Luong Huy Ngo, un membre des Tay qui qui a été construit en 1860. C’est la résidence de la famille de Luong, très riche et influente dans la région de Dông Văn. Cette maison centenaire était presque intacte en dépit des vicissitudes de l’histoire.

La maison de M. Luong est assez grande par rapport aux autres contruites même l’époque avec une grande façade, plusieurs étages et une cour. L’architecture de l’édifice est assimilée comme palais du roi Meo – Vuong Duc Chinh dans la vallée de Sa Phin, et influencée par l’architecture Qing (Chine) avec de nombreux bâtiments construits de bas en haut, une cour intérieure et des pièces fermées et introverties. En outre, le vieux quartier de Dong Văn possède également des maisons tubes commes celles à Hanoi.

Les nuits animées dans le vieux quartier de Dông Văn

Depuis 2006, le district de Dong Van a organisé “nuit dans le vieux quartier” tous les 14, 15, 16 en mars lunaire. Tous les foyers accrochent des lanternes rouges, exposent des brocarts ethniques et vendent des plats traditionnels. “Nuit dans le vieux quartier” sur le plateau des rochers Dông Văn est aussi la chance de promouvoir et développer le tourisme. Les touristes peuvent en apprendre davantage sur la culture des groupes ethniques à travers les autochtones ainsi que se submergent dans la danse traditionnelle des Lo Lo, dégustent des plats traditionnels comme le Thăng Cô – une spécialité des H’Mong ou visitent les zones exposées des produits traditionnels locaux: tissage, brocart, bijoux,…

Check Also

Sur la carte de la bande de terre du Vietnam, on voit facilement quatres points extrêmes : le point le plus au nord, le plus au sud, le plus à l’ouest et le plus à l’est ; dont le pôle Nord se trouvant dans la commune de Lung Cu, district de Dong Van, province d’Ha Giang. En venant à Ha Giang, les touristes souhaitent toujours se rendre au site de la tour drapeau de Lung Cu, point le plus septentrional du pays, qui a longtemps été considéré comme le symbole sacré de tous les Vietnamiens. Le drapeau national situé au sommet de la montagne Lung Cu (également connu sous le nom de mont Rong), dont les coordonnées géographiques sont 23°21'49'' de latitude Nord et 105°18'58'' de longitude Est (d'après les données géographiques mesurées, le point le plus du Nord est à environ de 2 km de Lung Cu, mais le drapeau existait toujours dans l’esprit du peuple vietnamien en tant qu’une dimension symbolique de l’affirmation de la souveraineté situé à la position stratégique. Depuis le parking, les visiteurs doivent. Le grand drapeau national avec une superficie de 54m2 rend tous les Vietnamiens fiers. En langue de l’ethnie Hmong, "Lung" signifie le maïs et "Lung Cu", c'est-à-dire "le champ de maïs". La raison de ce nom est tout simplement car de grands champs sont cultivés en maïs et aujourd’hui, de belles fleurs de sarrasin plantées également attirent beaucoup de touristes y venant chaque année. Il y a plusieurs versions concernant à cette montagne légendaire. La montagne Lung Cu est aussi connu sous le nom de Rong montrant le lieu où réside le Dragon - un des quatres animaux légendaires dans la culture vietnamienne. En outre, certains disent que ce lieu fût appellé "Long Co", c’est-à-dire "le tambour du Roi". L’histoire raconte que, après la victoire sur l’envahisseur Qing (Chine), l’empereur Le Loi a installé sur le mont Lung Cu un grand tambour afin d’affimer de la souveraineté nationale. Une fois la menace pour la souveraineté territoriale est indentifiée, ce tambour est frappé pour réveiller le sentiment le sentiment de fierté nationale et de protéger la souveraineté, chaque pouce de terre et de rivière. Le son du tambour ainsi que le drapeau rouge de l'étoile jaune sont aujourd’hui le symbole sacré de l’indépendance nationale. L’histoire de la tour du drapeau Lung Cu porter l'empreinte de couleurs mythiques sacrées. Selon les documents historiques, la tour a été construite par l’empereur Ly Thuong Kiet et fabriqué à pins de plus de 10 mètres de haut. Jusqu’en 1887, dans la période coloniale française, ce mât a été reconstruit et restauré beaucoup de fois à différentes hauteurs et tailleurs. En 1978, le vice-président du Comité populaire du district de Dong Van suppose que le drapeau à ce moment là ne fût pas assez large que tout le monde puisse le voir, il a donc eu une idée de construire la tour plus haut et le drapeau plus grand. Le 12 août 1978, le drapeau rouge à étoiles dorées de 54 m de large (9 m de long et 6 m de large) symbolisant 54 groupes ethniques répartis dans toutes les régions du pays, avait officiellement survolé la tour Lung Cu. La tour de drapeau d'aujourd'hui a été officiellement inaugurée avec une hauteur totale de 33,15 mètres dont le pied mesure 20,25 mètres, le mât de 12,9 mètres et le diamètre extérieur du piédestal 3,8 mètres. La tour de drapeau est un ouvrage remarquable octogonal inspiré de celui de Hanoi, chaque côté représente les motifs des tambours en bronze de la culture Dong Son ainsi que les différentes périodes historiques du pays. Les scientifiques ont découvert, en particulier au milieu de la montagne, la punaise trilobée fossilisée (Trilobita) dans les roches calcaires, datant d'environ 500 millions d'années. À la base de la tour, se trouve un poste de frontière Lung Cu possèdant une équipe spécialisée dans la protection du drapeau situé au sommet de la tour de Lung Cu (le drapeau est changé régulièrement, presque tous les 10 à 15 jours). Ces vieux drapeaux sont conservés comme cadeaux adressés aux invités venant visiter ici. C’est vraiment un cadeau significatif pouvant faire plaisir aux tous les gens qui ont gravi 286 marches. Il est difficile de décrire des des sentiments de fierté juste au moment que l’on se tient sous l’étendard national. Ce sera une expérience merveillante et inoubliable ! Venir ici pour découvrir et comprendre l’histoire héroïque du pays et la force des générations précédentes qui ont protégé et préservé chaque arbre, rivière, montagne…En outre, c’est un lieu idéal pour ceux qui veulent s’éloigner la vie occupée et trépidente des grandes villes. Au sommet de la tour, on peut profiter d’une vue panoramique sur le haut plateau karstique de Dông Van avec des villages d’ethnies minoritaires, des champs en terrasses, des grandes lacs… La tour du drapeau Lung Cu est actuellement devenue un site touristique à explorer absolument lors de la visite à la province d’Ha Giang. Il faut monter au moins de 1000 mètres pour atteindre le sommet.

La tour au drapeau de Lung Cu – symbole de la souveraineté territoiriale du Vietnam

Sur la carte de la bande de terre du Vietnam, on voit facilement quatres points …

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.